Série TERRITOIRES

Ce travail s'inscrit dans une réflexion sur la place que l'on donne au végétal dans nos sociétés industrialisées. La nature reprend ses droits, envahit des villes, des espaces abandonnés par l'homme. Ces paysages sont rendus à la terre. La végétation est synonyme de beauté, majestuosité, puissance et destruction aussi. Elle peut être piquante, débordante et envahissante mais c'est sans doute car on ne lui laissait plus d'espace. Partageons les territoires.

« Moi, ce qui soudain m'a paru le plus précieux après le 7 janvier, c'est l'amitié et la culture,

Moi c'est la beauté,

C'est pareil »

Catherine Meurisse